Vous êtes ici

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

"Né d'aucune femme" - Dans les coulisses de la version audio du roman de Franck Bouysse

L'interview Toute première fois avec Adrien Borne

Rentrée littéraire : les éditions Stock présentent leurs livres en vidéo

Rentrée littéraire : Nicolas Deleau présente "Des rêves à tenir"

Rentrée littéraire : Isabelle Carré présente "Du côté des Indiens"

Rentrée littéraire : Oriane Jeancourt Galignani présente "La Femme-écrevisse"

Rentrée littéraire : Maël Renouard présente "L'historiographe du royaume"

Rentrée littéraire : Jean-Paul Enthoven présente "Ce qui plaisait à Blanche"

Rentrée littéraire : Grégoire Delacourt présente "Un jour viendra couleur d'orange"

Rentrée littéraire : Metin Arditi présente "Rachel et les siens"

A lire aussi

"Profession du père" de Sorj Chalandon adapté au cinéma avec Benoît Poelvoorde

22 Juillet 2021

Profession du père (Grasset / Livre de Poche), roman d'inspiration autobiographique de Sorj Chalandon, se donnera à voir sur grand écran le 28...
Replay : retrouvez le Facebook Live d'Olivia Ruiz

01 Juillet 2021

Olivia Ruiz, auteure du roman La Commode aux tiroirs de couleurs (Le Livre de Poche), était en live sur notre page Facebook mercredi 30 juin.
sld09
3.07
28 Juin 2017
Publié sur
Cette lecture, c'était également l'occasion de découvrir Didier Decoin, un auteur que je ne connaissais que de nom. J'ai beaucoup aimé son écriture ainsi que la manière dont il marie dans son roman de.....
Pippolin
3.07
27 Avril 2017
Publié sur
Ce livre possède le parfum de ceux que l'on déniche dans le grenier d'une maison de campagne. On ne l'aurait pas acheté mais on le lit jusqu'au bout, tantôt charmé par sa légèreté et son ton désuet,.....
paroles
3.07
21 Avril 2017
Publié sur
Quel livre étrange, porté par tant de douceur et de poésie ! Et pourtant, au début cela commençait mal. On assiste au massacre des Sioux à Wounded-Knee (Dakota du Sud, décembre 1890) et plus particuli...
mamie
3
Publié sur
un roman sympa qui se lit assez vite avec un fond historique comme on les aime avec évocation de conan doyle j aurai aimé en savoir un peu plus sur ce personnage
1
Publié sur
1
Publié sur

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Monique.B
Monique.B
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Tous ceux qui attendent d'un roman qu'il les transporte dans le temps et dans l'espace, qu'il les fasse rêver, qu'il leur procure toutes les émotions, de l'horreur la plus insoutenable à la tendresse la plus douce, ceux-là donc ne seront pas déçus. Et, si de plus ces mêmes lecteurs sont amateurs de bicyclette, (pas de vélo qui n'est en quelque sorte qu'un engin de musculation) mais de bicyclette comme dans la chanson de Montand, alors, ils seront comblés. Transportés. Dans tous les sens du terme... Qu'ils plongent sans tarder dans cette histoire aussi passionnante qu'émouvante. Qu'ils enfourchent leur destrier à deux roues pour suivre cette délicieuse Emily. Elle est de ces personnages qu'on aimerait rencontrer dans la réalité. On sent que l'auteur a une vraie tendresse pour elle, une grande admiration. Il en a fait la femme idéale, celle qui peut combler tous les désirs de l'homme, depuis l'instinct paternel jusqu'au besoin de sensualité exacerbée. Que les lectrices se rassurent bien vite. Le personnage masculin ne les décevra point. Qui n'aimerait pas être adoré par cet homme si doué d'attention et de délicatesse ? Ce livre est donc un vrai régal, tant par ce qu'il nous raconte que par le style jonché de belles phrases et de descriptions qui illuminent notre lecture telles de précieuses pépites.
Portrait de virginie.n
virginie.n
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Le début est à "faire pleurer dans les chaumières": un jeune photographe chargé d'immortaliser le génocide Sioux, recueille une petite fille orpheline (forcément), et à défaut de la laisser dans un orphelinat, l'emmène avec lui en Angleterre où pendant quinze ans il la fera passer pour sa fille adoptive. Le village n'est pas dupe, le constable Tradwell se rend bien compte que la petite Emily n'est pas véritablement Irlandaise, mais bon, mener l'enquête serait trop éprouvant... La suite ressemble à un conte de fées: le papa gâteau est amoureux de sa pseudo fille, et la pseudo fille accepte avec joie le mariage. Désormais, en couple, Jayson continue sa carrière de photographe. Emily écume désormais la campagne anglaise sur son cadeau de mariage, une bicyclette, censée remplacer le cheval dont elle rêve depuis toujours. Dessus, elle ne ressent ni peur , ni fatigue, que de la joie qu'elle a peine à transmettre à son mari, fou d'inquiétude. Lors de ses balades, elle tombe sur un article du Strand évoquant l'existence des fées, photos et témoignage de Sir Arthur Conan Doyle à l'appui. S'ensuit un épisode distrayant sur la pseudo enquête de la jeune femme sur la véracité des faits énoncés et sa rencontre avec le père de Sherlock Holmes. Quant à la fin, elle est rapide, prévisible et un peu faible. N'empêche que ce roman de cet ancien Prix Goncourt se lit plaisamment, sans prise de tête. Certes, le sujet n'est pas transcendant et les péripéties sont un peu mièvres, mais l'histoire tient la route et quelques passages (notamment sur la sexualité féminine) prêtent à sourire. A défaut d'être emporté(e) ou transcendé(e), on passera un moment agréable, sans plus, en compagnie d'une prose correcte. Vite lu, vite oublié.