Vous êtes ici

Oona & Salinger

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Interview de Frédéric Beigbeder à propos de son nouveau livre - Rentrée littéraire 2014

"Né d'aucune femme" - Dans les coulisses de la version audio du roman de Franck Bouysse

L'interview Toute première fois avec Adrien Borne

Rentrée littéraire : les éditions Stock présentent leurs livres en vidéo

Rentrée littéraire : Nicolas Deleau présente "Des rêves à tenir"

Rentrée littéraire : Isabelle Carré présente "Du côté des Indiens"

Rentrée littéraire : Oriane Jeancourt Galignani présente "La Femme-écrevisse"

Rentrée littéraire : Maël Renouard présente "L'historiographe du royaume"

Rentrée littéraire : Jean-Paul Enthoven présente "Ce qui plaisait à Blanche"

Rentrée littéraire : Grégoire Delacourt présente "Un jour viendra couleur d'orange"

A lire aussi

Pierre Lemaitre : son roman "Miroir de nos peines" disponible au Livre de Poche

09 Mars 2021

Miroir de nos peines , dernier roman de la trilogie de l'entre-deux-guerres signée Pierre Lemaitre, a paru au Livre de Poche ce mercredi 3 mars...
Replay : revoyez le Facebook Live de Monica Sabolo

05 Mars 2021

Revoyez le Facebook Live de Monica Sabolo, diffusé le jeudi 4 mars 2021.
Replay : (re)découvrez le Facebook Live de Laure Manel

16 Février 2021

À l'occasion de la parution de son dernier roman L'Embarras du choix au Livre de Poche, Laure Manel était en live sur notre page Facebook...
Leslecturesde_steph
3.70
24 Juin 2017
Publié sur
Je voulais lire ce roman depuis un très bon moment maintenant et je n'avais pas encore eu l'occasion. En le trouvant à la bibliothèque, je me suis dis que s'était le moment. J'aime beaucoup ce que cet.....
CelineChapuis
3.70
21 Mars 2017
Publié sur
Oona and Salinger décrit l'histoire d'amour entre l'auteur de "l'Attrape-coeur" (J.D Salinger) et Oona O'Neill, future femme de Charlie Chaplin, le tout sur fond de seconde guerre mondiale. Evidemment.....
sweetie
3.70
26 Décembre 2016
Publié sur
Des conversations imaginées par l'auteur entre Oona O'Neill et J.D. Salinger ne constituent pas un compte-rendu sérieux d'une idylle sitôt commencée sitôt achevée, guerre oblige... J'étais bien parti.....
75006
4
Publié sur
Beigbeder a rédigé un livre qui sort de ce qu'il sait faire. Roman très prenant et assez réaliste.Un nouveau Beigbeder est né !...
1
Publié sur
1
Publié sur

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de fabienne.r
fabienne.r
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
...Oona et Salinger, mais pas que !! Etant fan de Beigbeder, je n'ai eu aucun doute sur le plaisir que pourrait me procurer cette lecture. Pas de déception, mais comment dire? C'est un peu moins gamin que d'habitude... Ca doit être le livre de la maturité... J'ai ressenti comme de l'application dans l'écriture. Etait ce l'effet escompté ou suis je à coté? Alors il y a bien l'histoire d'Oona .. mais l'autre fil conducteur de ce roman, c'est bien évidemment l' amour dans le couple mais un couple atypique. La fameuse écart d'âge. Pourquoi les hommes aiment des femmes plus jeunes qu'eux? Et bien... lisez le livre :) Ce que j'ai bien aimé aussi, c'est ce que j'appellerai la perspective des évènements et des personnages...En effet, on discute sur un bout de table avec Ernest...oui oui celui-là même :) ou la difficulté de s'imposer à Hollywood pour ... Bon, j'espère que je vous ai mis l'eau à la bouche !
Portrait de Florel.F
Florel.F
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Comme vous le savez j'adore Beigbeder, et si j'ai voulu lire ce livre c'est bien à cause du nom de l'auteur, car pour être entièrement honnête je n'aime pas Salinger. Je n'ai vraiment pas aimé L'attrape-cœur. D'ailleurs généralement j'ai du mal avec les écrivains classiques américains, mais bref car là n'est pas le sujet de cet avis. Non le sujet de ce livre et " Onna et Salinger ", et avec ce genre romanesque, mélangé à du biographique et de l'historique, je dois dire que Beigbeder a fait un très bon cru, même si parfois les passages historiques m'ont un peu étonnée. Alors niveau écriture par contre ça ne change pas, ça reste du Beigbeder. C'est tour à tour cruel, étonnant, profond, superficiel, drôle, ou encore terriblement terre à terre comme le prouve ce passage : " Je suppose qu'un romancier professionnel décrirait ici le paysage océanique les entourant, et le vent, les nuages, les pelouses couvertes de rosée, mais je ne le fais pas pour deux raisons. Premièrement parce qu'Oona et Jerry n'en avaient rien à foutre du paysage ; deuxièmement, parce qu'on y voyait rien, le jour n'étant toujours pas levé. " Ce qui à défaut de rajouter de la poésie, rajoute de l'humour, et finalement allège même un peu ce roman assez sombre. Parce qu'en effet et c'est le premier point important de ce bouquin, même si ce livre parle d'amour, de Oona O'neil, Chaplin, Salinger, qui font partie d'un monde de paillette, de talent et de reconnaissance, faut savoir que ce roman reste malgré tout assez pesant dans l'ensemble. La seconde guerre mondiale et l'horreur du terrain que Salinger a vécu et retranscrit dedans, l'abandon de Oona par son père aussi, ainsi que le rejet de Chaplin par les Etats-Unis. Vraiment l'ambiance n'est pas cool, même si il y a parfois un côté léger, un côté fabuleux parce qu'on rencontre Truman Capote ou encore Ernest Hemingway. Alors certes les libertés sont prises avec les sentiments de ces personnages, mais on se doute bien qu'il y a du vrai dedans. En plus cet effet obscur est vraiment appuyé par le fait que Beigbeder a vraiment fait ressortir le côté sombre des personnages. Salinger est très sévère avec lui-même à propos de la guerre, il est désespéré de cet amour sans retour pour Onna, et il a en plus pour elle une espèce d'obsession qui l'apaise, surtout lors de la guerre. Oona est de son côté quelqu'un de très sombre, déprimée, elle a un côté enfant perdu, qui plaît d'ailleurs beaucoup à l'auteur. Quant à Chaplin, même si Beigbeder s'attarde bien moins sur lui, on se doute que le rejet des Etats-Unis l'a sûrement affecté, et du coup ça rajoute du dramatique à l'histoire. D'ailleurs sur Chaplin il a écrit un très beau passage quand il dit qu'il fallait visiblement mieux être nazi que communiste (je le dis en gros car j'ai perdu le passage). Par contre j'avoue je n'ai aucune fascination pour Oona, question de genre peut-être ? Mais malgré tout ce roman empreint de désespoir mais aussi d'amour, reste agréable à lire. Frédéric Beigbeder a vraiment bien écrit cette histoire, il l'a vraiment bien romancée. Il a vraiment bien fait ressortir l'amour fou, l'amour calme des personnages. Les ténèbres qui les entourent. La nostalgie qui pince le cœur. Je recommande vivement ce livre, qui change du Beigbeder extravagant et expansif habituel.
Portrait de christelle.s
christelle.s
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Oona & Salinger de Frédéric Beigbeder N'étant pas Fan de Begdeder,ni de Salinger ( et oui,je suis une des rares à ne pas avoir succombé à L'attappe-coeur )mais comme j'aime me faire ma propre idée,j'ai donc lu ce roman faction (comme le nomme Begbeder ) Dés le départ j'ai apprécié l'écriture,et c'était plaisant d'imaginer cette idyle ,de se replonger dans ces années folles (une ambiance que l'on retrouve dans "Paris est une Fête d'Ernest Hemingray ou dans "Gatsby le magnifique de F S Fitzgerald ,deux romans que j'ai adoré)....... Mais une fois la seconde partie,mon enthousiasme est retombé .Le récit est devenu plus sombre,moins plaisant à lire .La guerre de 1940/1945 citée à ce moment y est pour beaucoup. La guerre n'a pas seulement laissé de nombreux morts dérriére ,elle a aussi détruit les vies de ceux qui ont survécu,marqué à jamais .Et retrouver cette guerre en plein coeur d'une idyle donne une note amère au récit malgré son importance dans l'histoire ..... Une lecture qui m'aura bien plu dans l'ensemble où l'on croise d'illustres personnages,Hemingray,Chaplin,Capote.....avec une petite pointe d'agacement,aucun passage en anglais n'est traduit et pour une néophyte comme moi c'est bien dommage !!!!
Portrait de Laure.M
Laure.M
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
Oona & Salinger raconte l'idylle très très romancée du grand écrivain Salinger, auteur de L'attrape-coeurs, avec la future femme de Chaplin et fille de Eugène O'Neill, lorsqu'elle est encore Oona O'Neill avant de devenir Oona Chaplin. En effet, l'expression " histoire d'amour " semble bien exagérée : il semble en réalité n'exister entre Oona et Salinger qu'une idylle platonique de jeunesse très éphémère et très très extrapolée par Frédéric Beigbeder, et de surcroît, à sens unique. Et c'est un peu le problème de ce roman, qui annonce certes une fiction, mais dont j'attendais plus de faits réels, historiques et concrets. Or, le lien réel Oona/Salinger semble surtout exister dans le titre du livre. Mon attente n'a donc pas été remplie, mais je dois reconnaître qu'elle était inadaptée, car le livre est bien annoncé comme un roman de fiction, non comme un livre historique. Ensuite, même s'il parle moins de lui que dans ces précédents romans, j'ai quand même eu le sentiment de lire les mots de l'histoire d'amour contemporaine de Beigbeder lui-même, comme s'il se cachait derrière Salinger pour en parler, ce qui expliquerait le manque de recul et le caractère assez mièvre de certains propos. De la même manière, l'échange épistolaire entre Oona et Salinger, totalement inventé, - Beigbeder n'ayant pas été autorisé par la famille Chaplin à avoir accès aux lettres réelles - ne réussit pas à convaincre, est parfois carrément gnangnan, comme certains dialogues d'une banalité et d'un désintérêt stupéfiants. En revanche, les références réelles, les rencontres, bien que rapides, avec Hemingway et Truman Capote, relèvent le livre, et c'est lorsqu'on est dans le vrai que ce roman devient finalement intéressant. Pour cette même raison, la fin du livre m'a beaucoup plus intéressée, lorsqu'il développe le côté plus historique concernant Salinger et sa participation à la Seconde Guerre mondiale, son traumatisme, comme s'il était plus à l'aise. J'ai pris un réel plaisir à lire cette partie. Cela reste un livre dont la lecture ne m'a pas ennuyée. Il ne s'agit pas d'un livre très littéraire, c'est facile à lire, l'écriture est assez proche d'un style parlé, ne contient pas de grande phrases, ni de vocabulaire compliqué, et m'a donné envie d'en savoir plus sur Oona Chaplin.
Portrait de veronique.g
veronique.g
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
A travers la rencontre entre Oona O'Neil et Salinger, Frédéric Beigbeder nous raconte plutôt l'histoire d'amour entre Oona st Charlie Chaplin beaucoup plus intéressante à mon goût en raison de la personnalité controversée de Charlot. Le livre sert aussi peut être de prétexte à l'auteur pour nous parler de sa propre passion et de la différence d'âges. La non histoire entre Oona On'eil et Salinger est assez banale si l'on exclu le milieu dont il sont issus. Je m'attendais à mieux pour ce roman dont on a beaucoup entendu parlé dans cette rentrée.