Vous êtes ici

Moscou, cour des miracles

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Céline Denjean nous présente "Double amnésie"

Prix du Quai des Orfèvres 2018 : les cybermenaces au cœur du roman de Sylvain Forge

Donna Leon : "Je ne sais jamais comment mes livres vont se terminer !"

Entretien avec Emmanuel Grand autour de son deuxième polar

Niko Tackian présente "Toxique"

Donato Carrisi livre les secrets de "Malefico"

Sophie Hannah présente sa nouvelle aventure d'Hercule Poirot

Maryse Rivière, lauréate du prix du Quai des Orfèvres 2014

A lire aussi

Événement : Céline Denjean sera en Facebook Live jeudi 10 juin à 18h30

14 Juin 2021

Céline Denjean, auteure du livre Le cercle des mensonges (Black Lab), était en live sur notre page Facebook jeudi 10 juin.
L’expérience Google Lens pour découvrir un concours exclusif Lupin, à l’occasion de la sortie de la partie 2 de la série sur Netflix le 11 juin 2021 !

11 Juin 2021

La très attendue partie 2 de la série Lupin sort le 11 Juin 2021, pour l’occasion Hachette Romans vous propose une expérience Google Lens pour...
Replay : retrouvez le live de Pétronille Rostagnat

04 Juin 2021

Pétronille Rostagnat, auteure du livre Je pensais t'épargner (Black Lab), était en live sur notre page Facebook jeudi 3 juin...
Sylviegeo
3.12
07 Août 2013
Publié sur
Je viens de terminer Moscou, cour des miracles. De façon générale, j' ai bien aimé. Mais je me pose encore la question: est-ce que l'histoire du roman se déroule vraiment à Moscou au XXIe siècle? Tout.....
BVIALLET
3.12
30 Avril 2012
Publié sur
Maya, 15 ans, jeune mère célibataire russe, part en train tenter sa chance à Moscou en emportant avec elle son nouveau-né caché dans un panier. Au moment d'aller aux toilettes, elle manque d'être viol.....
Nahe
3.12
13 Novembre 2011
Publié sur
Moscou, cour des miracles" est un roman noir qui nous dépeint la Russie d'aujourd'hui. Un pays à deux vitesses ou au double visage : d'une part, la misère, la souffrance profonde du petit peuple et l'.....

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Choco.e
Choco.e
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Voilà un polar bien sombre qui nous transporte dans la Russie poutinienne bien tourmentée. Aucune concession n'est faite dans ce portrait moscovite qui n'épargne personne : prostitution, corruption, misère, etc... Martin Cruz Smith réussit avec brio à dépeindre avec réalisme une ville noyée sous les problèmes politiques, économiques et sociaux. Un pays où les parents vendent leurs enfants, où les orphelins doivent s'organiser en bandes pour survivre dans la rue, où les corruptions de tout ordre aident à enterrer des histoires bien dérangeantes ou à obtenir des informations ou des appuis. Un pays communiste qui s'est perdu dans un capitalisme à outrance où la pauvreté la plus extrême cotoient le luxe tapageur. Comme son titre l'indique, Moscou est une vraie cour des miracles où chacun cherche à survivre comme il le peut en écrasant son voisin ou en l'ignorant. L'inspecteur Renko, lui-même, est plutôt mal loti. Il conduit une vieille Lada pourrie, interdite de stationnement dans certains quartiers riches (!). Il camoufle l'alcoolisme avancé de son collègue et n'hésite pas à outrepasser les ordres de sa hiérarchie, au risque d'être menacé de suspension et de se retrouver à la rue le lendemain. A ses côtés, nous allons passer des soirées luxueuses des riches oligarques aux banlieues misérables où le peuple s'entasse. Son petit protégé Zenya, est un enfant des rues, qui se planque solitairement dans un casino abandonné. Il vit de menus larcins et de sa passion pour les échecs qui lui permet de remporter des parties payantes. Attiré par Maya et ému par sa quête désespérée de retrouver son bébé, il tente de l'aider malgré le mystère que laisse planer la jeune fille sur son passé. C'est dans le quartier miteux des Trois gares que les 2 jeunes nous baladeront nous faisant découvrir l'abysse de la misère et de la criminalité. Vous l'aurez compris, rien n'est rose dans ce roman qui va osciller entre ces 2 intrigues qui ne vont jamais vraiment se rejoindre malgré les quelques passerelles qu'il y a entre elles. L'auteur donne un langage tout aussi noir à ses personnages qui n'hésitent pas à faire dans l'humour et l'ironie, et dans le parler populaire. Le propos est dur, la violence reste quotidienne et n'épargne pas les enfants, parfois tués pour de mauvaises raisons. La critique contre le pouvoir en place s'avère elle aussi assez violente et le constat franchement négatif. Des personnages attachants, une construction intelligente et un portrait réaliste et vivant de la Russie contemporaine : il n'en faut pas plus pour faire de Moscou, cour des miracles, un excellent polar qui m'a, pour ma part, passionné ! Je vous le recommande !