Vous êtes ici

L'Empreinte de toute chose

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Rentrée littéraire : Jón Kalman Stefánsson présente "Lumière d'été, puis vient la nuit"

Rentrée littéraire : présentation de "La Chienne" de Pilar Quintana

Rentrée littéraire : présentation de "Sublime Royaume" de Yaa Gyasi

Rentrée littéraire : Ottessa Moshfegh présente "Nostalgie d'un autre monde"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Tommy Wieringa

Joshua Cohen présente "David King s'occupe de tout"

Rencontre avec Benedict Wells autour de "La Fin de la solitude"

John Boyne présente "Les Fureurs invisibles du coeur"

Samar Yazbek présente "La Marcheuse"

Yaa Gyasi : "L'esclavage continue d'avoir un impact génération après génération"

A lire aussi

British Book Awards : "Queenie" de Candice Carty-Williams bientôt disponible aux éditions Calmann-Lévy

09 Février 2021

Les éditions Calmann-Lévy publient ce 10 février 2021 le roman Queenie de Candice Carty-Williams, élu livre de l'année aux British Book Awards...
Imaginaire : notre sélection de livres de poche pour vous évader

20 Janvier 2021

Qu'ils soient dépaysants ou bien le miroir de notre société actuelle, les romans de fantasy éveillent notre imaginaire en nous transportant dans...
"Sœurs" de Daisy Johnson : le coup de cœur de Raphaëlle Liebaert, directrice littéraire de La Cosmopolite

19 Janvier 2021

Raphaëlle Liebaert, directrice littéraire de la collection La Cosmopolite (éditions Stock), nous présente son coup de coeur de ce début d'année...
thisou08
3.87
27 Mars 2017
Publié sur
Super intéressant à bien des égards : - La botanique - L'infiniment grand et l'infiniment petit - L'époque, le XIXe siècle - La découverte aussi bien des bas-fonds de Londres que des cimes des And.....
Houkka
3.87
16 Février 2017
Publié sur
Un roman initiatique fort instructif sur le monde scientifique du XIX eme siècle. Alma Whittaker est l'héroïne, sa vie est entièrement consacrée à ses recherches scientifiques qui la mèneront aux même.....
MlleJuin
3.87
02 Septembre 2016
Publié sur
Ce livre est avant toute chose un superbe portrait de femme. Alma, le personnage principal, naît de parents singuliers: son père, issu d'une famille anglaise extrêmement pauvre, a profité du savoir bo.....
Sandrine85
5
Publié sur
Un livre formidable, une exploration scientifique menée à tambour battant par l'héroïne. Siècle des lumières, secret de l'univers, tout y est. Un ouvrage vibrant, une lecture intense. Bravo à l'auteur Elizabeth Gilbert...
4
Publié sur
4
Publié sur

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Claire.d
Claire.d
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Aujourd'hui, je vais vous parler de " L'empreinte de toute chose ", un livre écrit par Elizabeth Gilbert, et qui est paru aux Éditions Calmann-Lévy le 5 février. Alma Whittaker naît avec le XIXe siècle, à Philadelphie, d'un père anglais dont le talent de botaniste et la roublardise lui ont permis de faire fortune dans le commerce du quinquina et d'une mère qui tient de sa famille de l'Hortus Botanicus d'Amsterdam une formidable érudition ainsi qu'une rigueur toute hollandaise. À leurs côtés et au contact des éminents chercheurs qui gravitent autour d'eux, Alma acquiert une intelligence éclectique et la passion de la botanique. En grandissant, elle se passionne pour les mousses puis pour Ambrose Pike, illustrateur de génie. Comme elle, il cherche à percer les secrets de l'univers mais, à la logique scientifique d'Alma, il préfère une pensée ésotérique ; un fossé qui les éloignera inexorablement et poussera enfin Alma à partir à la découverte du vaste monde. Alors que les terra incognita s'amenuisent de jour en jour, Alma explore les continents, la nature, la société dans laquelle elle vit et son propre corps - de l'infiniment grand à l'infiniment petit. Des bas-fonds de Londres en passant par Philadelphie, Tahiti ou les cimes des Andes, Elizabeth Gilbert nous raconte le siècle kaléidoscopique qui voit jaillir l'esprit des Lumières. Sa plume est vive, insolente, savante et non dénuée de romantisme : à l'image de son héroïne. C'est un livre qui est traduit par Pascal Loubet, il compte 616 pages et est vendu 21,90 euros. Alors, Lyla, Pourquoi avoir lu ce livre ? J'ai lu ce livre car j'en ai eu l'opportunité grâce au site Myboox, que je remercie grandement, et particulièrement Thomas. Que pouvez-vous nous dire à propos de cet ouvrage, les personnages vous ont-ils plu, l'histoire vous a-t-elle emportée ? Alors, pour commencer, je dois avouer que j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce livre, le contexte et le point de vue ne m'aidant pas en ce sens. Je suis donc plus ou moins passé à côté du début de l'histoire, mais heureusement, ça ne m'a pas empêché d'apprécier la suite du roman, mais peut-être pas à sa juste valeur. J'ai trouvé l'histoire originale et c'est avec plaisir que j'ai parcouru les continents, et les différents pays qui trouvent place dans ce livre. Alma est une fille intelligente, et à qui tout va réussir. Mais elle est aussi très laide, contrairement à sa sœur (adoptive) qui ne l'est pas du tout, mais qui, par contre, n'est pas forcément très intelligente. On retrouve bien là, la plume d'Elizabeth Gilbert. Tout en contraste, et tellement bien écrit ! Je me suis donc laissée entraînée par cette lecture (avec un peu de persévérance au début du livre), et c'est avec un léger sourire que j'en ressort. Qui aurait pu croire que les mousses (en botanique bien sûr, pas au chocolat) puissent fasciner autant quelqu'un ?? Pas moi en tout cas ! L'auteur vous a-t-il convaincue avec sa plume ou au contraire, êtes-vous plutôt déçue de ce style d'écriture ? En premier lieu, je tiens tout d'abord à remercier Elizabeth Gilbert pour sa dédicace, c'est avec grand regret que je n'ai pu venir à Paris pour la rencontrer.... C'est donc à base de grand saut partout que j'ai découvert le gentil petit mot à l'intérieur. Merci ! J'aime beaucoup la plume de cette auteur, qui sait manier les contrastes avec brio, et qui sait nous donner de l'émotion avec...... une histoire de mousse ?? Oui, oui, elle l'a fait ! Très bien, donc pour résumer, vous diriez que..... Même si le début est un peu repoussant de premier abord, en s'accrochant un peu, on découvrez un livre plein de tendresse, qui, avec une facilité, vous emmène dans un monde dont on ne connaît pas tout les aspects.
Portrait de sylvie.g
sylvie.g
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Alma est née en 1800 , à Philadelphie . Son père anglais, henry Whittaker, a fait fortune dans le commerce des plantes . Sa mère est hollandaise, issue de la famille qui dirige le prestigieux Hortus Botanicus d'Amsterdam. Alma grandit donc dans un milieu privilégié , avec une sœur adoptive ,Prudence , qu'elle n'arrivera à comprendre qu'à la fin de sa vie . Elle n'a qu'une seule amie Retta , qui malheureusement au fil des ans deviendra folle . Alma voudrait qu'on l'aime , seulement elle est laide et donc suscite peu d'intérêt chez les hommes . C'est une jeune fille intelligente ,curieuse , et elle deviendra une femme érudite dans le milieu de la botanique , surtout concernant l'étude des mousses . cette empreinte de toute chose laisse des traces , car l'auteur prends son temps pour décrire l'univers d'Alma , ses amours déçus , ses hésitations scientifiques, son incomprehension vis à vis du comportement de ses proches et cette rigueur qui fait qu'elle mettra des années avant d'écrire quoi que ce soit de publiable sur ces fameuses mousses qu'elle étudiera toute sa vie. D'abords à Philadelphie , ensuite à Tahiti , où elle part sur les trace de son mari qu'elle avait exilé là-bas. La période Tahitienne dure longtemps , peut-etre un peu trop à mon gout , car Alma semble ne jamais vouloir en partir temps qu'elle n'aura pas résolu le mystère qui entoure son mari. On pourrait croire qu'Alma a eu une triste vie, mais non , malgré la solitude ,le manque d'amour , elle se rends compte à la fin de sa vie qu'elle n'était pas si seule finalement et qu'elle a été aimé . Pour elle sa vie fut donc riche de découvertes , et belle à bien des égards. C'était une belle lecture , parfois un peu longue mais enrichissante . Merci à MYBOOX pour l'envoi .
Portrait de milca.b
milca.b
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Alma Whittake est intelligente. Dès l'enfance, ses parents lui offre la meilleure des stimulations de l'esprit possible lui permettant de débattre avec des spécialistes. Alma est riche et n'a pas à se soucier de l'avenir. Mais malheureusement Alma n'est pas jolie et son éducation ne la prépare pas aux jeux de la séduction. Elle choisit naturellement de faire des recherches en botanique suivant les traces de son père. Le roman nous fait traverser une centaine d'années en Europe, en amérique et en pacifique, cela dès la fin du 18ème siècle. J'ai trouvé le personnage d'Alma attachant et ceux qui l'entourent intéressants. Certains passages sont drôles et d'autres instructifs. J'ai été touché par cette femme née à une époque où Darwyn n'avait pas encore fait sa théorie et où les scientifiques devaient faire des recherches tout en étant croyants et en prenant soin de ne pas offusquer la morale chrétienne. Tout comme dans mange, prie et aime, L'empreinte de toute chose contient des réflexions sur la recherche de spiritualité. Le personnage principal est en attente de réponse. Elle sait qu'elle est intelligente. Elle désire laisser une trace de son passage ... ou pas. Mais plus que tout autre chose, elle est une personne qui a besoin d'être aimé et qui a plus ou moins de réussite. J'ai pris plaisir à lire cette saga romanesque qui s'attaque à un thème intéressant à savoir l'histoire de la recherche scientifique (même si les personnages de ce roman sont tout à fait fictives) et aussi l'interrogation idéologique.