Vous êtes ici

Le Maître de thé

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Interview de Sèverine Werba à propos d' "Appartenir "- Rentrée littéraire

Interview de Sébastien Rongier à propos de "78" - Rentrée littéraire 2015

Interview d'Alain Defossé à propos de "Effraction" - Rentrée littéraire 2015

Interview de Franck Maubert à propos de "Les uns contre les autres" - Rentrée littéraire 2015

A lire aussi

Replay : revoyez le Facebook Live de Monica Sabolo

05 Mars 2021

Revoyez le Facebook Live de Monica Sabolo, diffusé le jeudi 4 mars 2021.
"L'étreinte" : un roman tendre signé Flavie Flament

29 Septembre 2020

Flavie Flament publie un nouveau roman placé sous le signe de la tendresse : L'Étreinte (JC Lattès)...
"Notre dernière sauvagerie" : le coup de coeur de la librairie La Vie devant soi à Nantes

28 Juillet 2020

Charlotte Desmousseaux de la librairie La Vie devant soi à Nantes a eu un coup de cœur pour un livre de la rentrée littéraire 2020 : Notre dernière...
JeanRene43
3.72
11 Avril 2017
Publié sur
Le maître du thé de Yasushi Inoué, est un roman avec un fondement historique, au Japon au XVI siècle. Le narrateur est Honkakubô, moine qui cherche à comprendre les raisons du bannissement de son maît...
ChristianAttard
3.72
03 Avril 2017
Publié sur
Avant toute critique de cet ouvrage remarquable, un conseil que j'aurais aimé trouver ici avant de le lire. Allez consulter la page wikipédia consacrée à la cérémonie du thé pour en comprendre la ten.....
babounette60
3.72
02 Décembre 2016
Publié sur
Mr Rikyu était maître de thé. Il a dû se faire hara kiri à la demande du Taïko. Honkakubo, son élève et disciple se retire de la voie du thé et vit en ermite, dans la pensée et l'esprit de son maître.....

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de victoire.n
victoire.n
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
C'est un roman qui s'intéresse à la vie tragique d'un des plus grands maîtres de thé du Japon, Rikyu Soeki (1522 - 1591). Ce dernier est un moine du bouddhisme zen. C'est une figure historique qui a réellement existé. Il a connu de très grands guerriers et a côtoyé les palais des plus célèbres seigneurs et samouraïs. Il a connu deux des trois plus grands unificateurs du Japon, Nobunaga Oda (1533 - 1582) et le fameux Taïko Toyotomi Hideyoshi. Ce dernier a été son protecteur mais aussi celui qui va provoquer son anéantissement. Ce texte ne déroge à la règle. Yasushi Inoué livre au lecteur son dernier roman historique. Il s'agit d'une enquête pour comprendre le destin du plus célèbre maître de thé du Japon. Mais à mon avis c'est surtout un roman prétexte pour dérouler devant les yeux du lecteur un Japon florissant du 17ème siècle au niveau des arts et des traditions. Avec l'essor des cérémonies du thé, on assiste aussi à l'apparition d'une céramique très ouvragée et finement décorée. Certains fours peuvent se visiter à Kyoto par exemple. C'est aussi la naissance de l'Ikébana, cet art floral aux règles bien particulières du Japon. Sans évoquer bien sûr une profusion extraordinaire de Haïkus. Yasushi Inoué atteint dans ce dernier roman l'apogée de son art: concision, euphémisation, condensation, écriture picturale. Je vous le recommande chaudement.
Portrait de Florel.F
Florel.F
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
J'ai beaucoup apprécié l'effet du temps qui passe, mais pour le reste j'avoue que je n'ai pas trouvé cela fameux. Peut-être un brin trop lent, ou pas assez intéressant, sans doute les deux... Pourtant je suis passionnée de ces cultures d'extrême-orient et de thé, j'ai aussi un caractère très calme, mais là non je n'ai pas pu. Dommage...
Portrait de Alex.M
Alex.M
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
Voici un roman qui ne pouvait que m'intéresser. Et pourtant.... Je suis complètement passée à côté de la poésie de l'auteur qui ne fait que parler de dates, ce qui m'apparait inutile. De la cérémonie du thé en elle-même, Rikyu ne nous parle jamais, préférant s'attarder sur les personnes qui assistaient à ce moment-là à telle cérémonie, et pourquoi c'était important. Uniquement d'un point de vue politique, s'entend. Certes, Rikyu cherche à savoir pourquoi son maître s'est fait seppuku. Mais sa conclusion est bien fade. Et puis il passe son temps à se désespérer du fait que la cérémonie du thé ne sera plus jamais comme avant, en temps de guerre. Un auteur avec lequel je n'accroche pas, n'ayant pas aimé "Le fusil de chasse". L'image que je retiendrai : Une cérémonie du thé doit être simple et saine. http://motamots.canalblog.com/archives/2013/05/28/27151270.html