Vous êtes ici

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Rentrée littéraire : Jón Kalman Stefánsson présente "Lumière d'été, puis vient la nuit"

Rentrée littéraire : présentation de "La Chienne" de Pilar Quintana

Rentrée littéraire : présentation de "Sublime Royaume" de Yaa Gyasi

Rentrée littéraire : Ottessa Moshfegh présente "Nostalgie d'un autre monde"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Tommy Wieringa

Joshua Cohen présente "David King s'occupe de tout"

Rencontre avec Benedict Wells autour de "La Fin de la solitude"

John Boyne présente "Les Fureurs invisibles du coeur"

Samar Yazbek présente "La Marcheuse"

Yaa Gyasi : "L'esclavage continue d'avoir un impact génération après génération"

A lire aussi

05 Octobre 2017

Le prix Nobel de littérature a été attribué ce jeudi 5 octobre 2017 à l’auteur britannique d’origine japonaise, Kazuo Ishiguro, notamment...
Myriam3
3.39
02 Mai 2017
Publié sur
Autant l'avouer, malgré ma grande envie de découvrir ce livre, les premières pages m'ont déroutée. Et puis... et puis à petits pas, j'ai pénétré dans cet univers brumeux du Haut Moyen-Age dans une Ang.....
Norlane
3.39
02 Mars 2017
Publié sur
Angleterre, Haut Moyen-Age, quelques temps après la mort d'Arthur le grand roi breton : une brume mystérieuse a recouvert le pays et opacifie les souvenirs, anciens et récents, de tous. Un vieux coupl.....
Malivriotheque
3.39
09 Février 2017
Publié sur
Axl et Beatrice sont deux petits vieux qui se souviennent de pas grand chose. Enfin, ils ne sont pas les seuls : tout le monde a l'air d'avoir des problèmes à se rappeler quoi que ce soit. Mais ce qui.....

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de SARA.D
SARA.D
2/5
26 Septembre 2015
Publié sur
Cette oeuvre est inattendue de la part d'Ishiguro; j'ai eu des difficultés à rentrer dans l'histoire, qui m'a semblé froide, bien moins trépidante que les précédents romans que j'avais lus de l'auteur. La plume est pourtant toujours irréprochable, c'est donc plutôt l'univers, je pense, qui ne m'a pas séduite. Ma critique complète est ici : http://viederomanthe.blogspot.fr/2015/08/le-geant-enfoui-kazuo-ishiguro.html