Vous êtes ici

Gamines

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Illana Cantin présente "Rose Rage"

"Lumière" : le nouveau roman de Carole Trébor (TRAILER)

"La Quête d'Ewilan" : découvrez le trailer de la série culte de Pierre Bottero dans son nouvel univers graphique

A lire aussi

"Hearstopper" : le roman graphique d'Alice Oseman devient une série Netflix !

27 Mai 2021

Après avoir conquis le coeur de nombreux lecteurs, le roman graphique Heartstopper devient une série. Portée par deux héros formant un duo aussi...
« Cruella » disponible au cinéma le 23 Juin et dès à présent en librairie

21 Mai 2021

Le nouveau Disney met à l’honneur le personnage Cruella d’Enfer, avec leur film Cruella , au cinéma le 23 Juin et dès maintenant en...

14 Mai 2021

Rageot et Divéka s’associent pour vous proposer un grand concours d’écriture du 11 mai au 30 juin 2021 sur le thème de l'identité...
CaroGalmard
3.41
19 Avril 2017
Publié sur
Oubliez l'actrice ! On pourrait se dire "oh non, encore un acteur qui tente d'écrire !" Et finalement, j'ai envie de remercier Sylvie Testud d'avoir oser. Bon c'est pas du Zola ni du Tolstoï. On p.....
ninou50
3.41
18 Avril 2017
Publié sur
Histoire de 3 soeurs élevées par leur mère, un père qu'elles ne connaissent pas, "IL". Je n'ai pas du tout accroché avec cette littérature simpliste, faite de dialogues parfois argotiques, d'un vocabul.....
Mamaillou
3.41
05 Janvier 2017
Publié sur
L'histoire de son enfance, écrit à travers une gamine de 12, 13 ans ; 2ième d'une fratrie de 3 filles élevées seules par une maman italienne divorcée. Ca se passe à Lyon dans les années de mon enfance.....

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Tasha.L
Tasha.L
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Dès la première page du roman, malgré l'avertissement que "toute ressemblance avec des personnes existantes est un peu un hasard", on sent que l'actrice Sylvie Testud va nous livrer une partie de sa vie, de son enfance, peut-être une manière pour elle se s'en délivrer. Dans "Gamines", elle fait donc parler une petite fille, Sibylle, 10 ans. Elle nous parle de ses deux soeurs, Corinne - 12 ans - et Georgette - 8 ans -, de sa mère d'origine italienne, de ses tantes. Et le père ? C'est le sujet paradoxal de l'histoire ; toute la famille parle de lui, souvent, toujours à la troisième personne, sans prénom et seulement en l'absence des enfants dont l'imagination fertile invente une figure à ce fantôme. Parce qu'il décrit une enfance désargenté et chaotique, on aurait pu s'attende à un livre triste et plaintif. Il n'en est rien. Porté par les mots gouailleurs et le regard acéré de Sibylle sur le monde qui l'entoure, "Gamines" est d'abord un récit plein d'humour, de tendresse, de fraîcheur au regard facétieux. Avant de se faire plus grave quand on retrouve Sibylle vingt ans plus tard, plus semblable à Sylvie que jamais... Aux sourires de l'enfance succède alors une grande émotion, empreinte d'amertume. Et le regret que les adultes gaspillent parfois leur énergie à rendre très compliquée la plus sibylline des histoires d'amour.