Vous êtes ici

16 Octobre 2020

"Le Manifeste des 343" : l'histoire d'un combat se raconte en bande dessinée

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
"Le Manifeste des 343" : l'histoire d'un combat se raconte en bande dessinée

À l'occasion du cinquantième anniversaire du Manifeste des 343, qui a ouvert la voie à la légalisation de l'avortement en France, les éditions Marabulles publient une bande dessinée revenant sur ce combat.

Il y a 50 ans seulement, l'avortement était illégal. Il le serait peut-être encore si le Manifeste des 343 n'avait pas vu le jour. Les éditions Marabulles reviennent sur les événements de ce combat significatif dans une bande dessinée signée Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot.

 

Quand l'avortement était illégal...

C'est en 1970 que naît le MLF, Mouvement de Libération des Femmes. Ce mouvement féministe, qui remet en question la société patriarcale, fait entendre sa voix et réclame le droit pour les femmes de disposer librement de leur corps - et donc de pouvoir avoir le contrôle sur leur fécondité, en pouvant avorter librement.

Car si le Dr Neuwirth est parvenu à légaliser la pilule contraceptive en 1967, seul l'avortement thérapeutique est autorisé. Résultat : ce sont plus de 800 000 femmes qui se font avorter clandestinement en France chaque année. Outre les infections et le risque de mourir, aucune de ces femmes n'en sort indemne et toutes risquent d'être condamnées par la brigade des moeurs.

 

 

Le Manifeste des 343

Nicole Muchnik, journaliste au Nouvel Observateur dans les années 1970, se lance alors dans un combat : celui d'éveiller les consciences pour enfin faire changer la loi et légaliser la pratique libre de l'avortement pour toutes les femmes. Son histoire a inspiré la bande dessinée, qui en fait son personnage principal. 

Au contact des militantes du MLF et avec le soutien de la philosophe féministe Simone de Beauvoir, Nicole parvient à publier un manifeste dans lequel 343 femmes, célèbres et inconnues, reconnaissent publiquement avoir eu recours à l'avortement. L'effet de cette publication est retentissant et ouvre la voie à un changement de la loi sur l'avortement en France, incarné ensutie par l'avocate Gisèle Halimi lors du procès de Bobigny en 1972.

C'est en grande partie grâce à ce manifeste que la loi Veil, adoptée en 1975 et dépénalisant l'avortement, a pu voir le jour. 

 

Shannon Humbert.

A lire aussi

Le Menhir d'or

21 Octobre 2020

Astérix et Obélix font leur retour en librairie ce mercredi 21 octobre avec Le Menhir d’or , une aventure illustrée d’Astérix, écrite par...
"Dreamland" : le mangaka Reno Lemaire publie son artbook

13 Octobre 2020

Le mangaka français Reno Lemaire revient sur sa série culte Dreamland (Pika) à travers un artbook d'exception disponible le 14 octobre 2020...
"Coco le virus" : le coronavirus expliqué aux enfants

08 Octobre 2020

Tirée du site cocovirus.net, la bande dessinée Coco le virus (Larousse) explique la pandémie de coronavirus et le confinement aux enfants à travers...