Vous êtes ici

28 Décembre 2016

Jean-Noël Orengo : un nouveau roman dans la "tête" d’un drone

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
Jean-Noël Orengo : un nouveau roman dans la "tête" d’un drone

Après avoir reçu le Prix de Sade et le Prix de Flore pour son premier roman, La Fleur du capital, en 2015, Jean-Noël Orengo reviendra en librairie ce 11 janvier avec L’Opium du ciel (Grasset). Un roman sidérant dans lequel notre monde contemporain nous est donné à voir à travers les "yeux" d’un drone doté de conscience et de langage.

 

Sulfureux, irrévérencieux… C’est ainsi qu’on avait qualifié La Fleur du Capital de Jean-Noël Orengo lauréat des prix Sade et de Flore en 2015. L’Opium du ciel (Grasset), son nouveau roman attendu en librairie le 11 janvier, sera lui aussi placé sous le signe de l’originalité mais dans un tout autre registre.

 

Quand un drone devient le héros d’un roman

 

Alors que le précédent opus nous emmenait dans un haut lieu de la prostitution thaïlandaise pointant du doigt le tourisme sexuel occidental, nous nous élevons à présent à hauteur de drone et balayons rien de moins que le monde entier. Le tour de force de l’auteur, c’est d’avoir fait de cet objet contemporain aussi révolutionnaire qu’effrayant, le narrateur de l’histoire. Un drone doté du langage et d’une conscience, héros d’un roman emmenant son lecteur de la France au Moyen-Orient en passant par l’Inde, Bangkok et Venise : voilà qui n’est pas banal !

 

Nos sociétés contemporaines entre le conte et le reportage

 

La langue et la forme font le grand écart entre le conte et le reportage et donnent un éclairage intéressant sur nos sociétés contemporaines entre overdose technologique et retour de la religion. Un indispensable de la rentrée de janvier dont vous pouvez d’ores-et-déjà lire un extrait ici.

 

N.S