Vous êtes ici

01 Avril 2015

"Le Courage" : lancement d’une nouvelle collection de littérature chez Grasset

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
"Le Courage" : lancement d’une nouvelle collection de littérature chez Grasset

L’éditeur et écrivain Charles Dantzig inaugure une nouvelle collection aux éditions Grasset consacrée au courage en littérature. Les deux premiers titres Si je m’écorchais vif de Laurent Nunez et Eroica de Pierre Ducrozet seront disponibles le 8 avril.

Qu’est-ce que le courage ? Comment se manifeste-t-il en littérature ? A l’heure où les lettres pêchent parfois par leur manque de forme et d’esthétisme, les éditions Grasset en la personne de Charles Dantzig, lancent une nouvelle collection intitulée "le Courage".

 

Une revue annuelle et une collection

 

Cette collection, qui devrait laisser la part belle aux jeunes auteurs, sera inaugurée le 8 avril avec la publication de deux essais Si je m’écorchais vif de Laurent Nunez et Eroica de Pierre Ducrozet.

 

Ces deux premiers titres seront accompagnés d’une revue annuelle, sorte d’"essai à plusieurs auteurs" selon les mots de son éditeur Charles Dantzig, dont le premier numéro traitera de la littérature et de la création en 2015. Ce qu’elles sont, les conditions qu’on leur fait, leurs héros, leur présent certain, leur avenir souhaitable.

 

 

Parmi ces écrivains et ces artistes venus du monde entier, on trouvera notamment un essai d’esthétique et des dessins inédits du grand artiste Fausto Melotti, une variation sur la notion de préface par Laurent Le Bon, président du musée Picasso, un film imaginaire de Christophe Honoré ou encore un essai de la romancière et dissidente chinoise Chun Sue sur la situation politique la littérature en Chine.

 

Insolence et littérature en version originale

 

Des Etats-Unis au Liban, de l’Italie à Haïti en passant par Israël, cette revue à vocation internationale – les textes sont pour la plupart publiés en langue originale accompagnés pour certains d’une traduction française – entend faire découvrir des nouveaux talents de la littérature mondiale en s’inspirant notamment de grandes revues de la fin du XIXe siècle telle que Cosmopolis qui avait, entre autres, révélé des auteurs tels que Mallarmé ou Rudyard Kipling. Il ne nous reste plus, donc, qu'à souhaiter à cette nouvelle collection une longue vie et bon courage !

 

O.S

A lire aussi

01 Juillet 2019

Pour vous les vacances riment forcément avec lecture sur la plage ? Alors ne manquez pas, s’il se trouve sur la route de vos vacances, le...
Après deux premiers romans très remarqués, L’Éveil et Toni (Stock), la jeune Line Papin poursuit son chemin en littérature sous le regard...
Depuis de nombreuses années, Ginette Kolinka parcourt la France pour raconter dans les écoles l'enfer des camps d'extermination où elle a été...